Vox Populi

Tribune parue dans la magazine municipal de Février 2019

Faut-il que la colère soit grande pour que des femmes et des hommes, vêtus de gilets jaunes, continuent de se regrouper sur des ronds-points, depuis bientôt trois mois, pour protester contre l’injustice sociale.

Ce mouvement aux revendications multiples trouve néanmoins un ancrage dans un sentiment partagé : beaucoup de personnes mobilisées parlent d’un État au service des puissants et coupé de leurs préoccupations. Cete perception est nourrie de leurs expériences accumulées depuis de longues années. Les « gilets jaunes » ont bien constaté l’augmentation des taxes et prélèvements obligatoires. Et dans le même temps, ils ont observé la dégradation, voire la suppression des services publics.
Continuer la lecture

Publié dans Démocratie, Solidarité, Tribune municipale | Laisser un commentaire

Logements sociaux : de bonnes intentions affichées mais des résultats insuffisants

Intervention de Katell Andromaque lors du Conseil Municipal du 3 mars 2019

La modification du Plan Partenarial de Gestion intervient 2 ans après son approbation par le conseil municipal. Quelques remarques :

En deux ans, le nombre de logements sociaux déclarés dans le document est passé de 62000 à 66000, soit une augmentation de 6,45 % en 2 ans ; la demande locative a quant à elle augmenté de 6,97 % (passant de 28441 à 30426 demandeurs enregistrés au 01/01) Continuer la lecture

Publié dans 03 2019 mars, Solidarité, Urbanisme | Laisser un commentaire

Privatisation des barrages hydroélectriques et centrale de Cordemais

Voeu présenté lors du Conseil Municipal du 04 mars 2019 et commentaires de Katell Andromaque

Le Voeu

La cession des principaux barrages hydroélectriques de notre pays et la fermeture des quatre dernières centrales à charbon sont annoncées pour 2022. La concomitance des échéances de ces deux décisions n’a d’égal que l’incohérence des impacts qu’elles vont générer en terme de développement durable. Il est fondamental de s’opposer à la première, comme il est indispensable d’optimiser la seconde. Continuer la lecture

Publié dans 03 2019 mars, 2019, Environnement, Services publics | Laisser un commentaire

Transition énergétique, justice sociale et pratiques démocratiques

Déclaration de Katell Andromaque lors du Conseil Municipal du 3 mars 2019, dans le cadre du débat autour du vœu sur les barrages hydroélectriques et la centrale de Cordemais

Lors du dernier conseil municipal, Madame Annie Legall-Lasalle, vous avez dit que vous aviez peur face aux perspectives concernant notre environnement. Je tenais dans cette intervention à vous dire que je partage votre peur et que nous sommes très nombreux à ressentir cela, de la peur, mais aussi de la tristesse, qui se transforme souvent en colère. Nous sommes passés, individuellement et de plus en plus collectivement, à un regard froid sur les questions environnementales, écologistes à un positionnement lié à des émotions très profondes. Ce n’est pas rien d’avoir peur, d’avoir une boule dans le ventre et dans la gorge quand on pense aux années qui nous attendent.

Plusieurs risques majeurs pèsent sur nos sociétés occidentales et plus globalement sur la population humaine, dont celui de l’énergie qui est l’objet de la discussion actuelle. Tous sont interconnectés. Continuer la lecture

Publié dans 03 2019 mars, Démocratie, Environnement, Solidarité | Laisser un commentaire

Centre de supervision urbain, vidéo-surveillance : c’est toujours non !

Intervention de Katell Andromaque lors du Conseil Municipal du 21 décembre 2018

Lors du Conseil Municipal de septembre 2018, Noëlle Corno s’est exprimée sur notre position par rapport à la vidéo-surveillance. J’ai décrit en quoi elle est inutile, coûteuse et potentiellement dangereuse à moyen ou long terme.

Malheureusement, les excès constatés dans ce qui n’est souvent plus du « maintien de l’ordre » pendant les manifestations des dernières semaines nous confortent dans cette inquiétude. Quand l’Etat est capable de procéder à des interpellations préventives envers des gens dont la seule faute était de vouloir exprimer leur opinion ou, comme à Nantes ou à Toulouse, d’user de façon totalement disproportionnée de grenades lacrymogènes et assourdissantes, voire de canons à eau à Toulouse, alors qu’aucune provocation préalable des manifestants n’avait eu lieu et quasiment sans somation, alors l’inquiétude sur les moyens de surveillance de la population est plus que nécessaire.

En cohérence avec cette position, je voterai donc CONTRE la délibération.

 

Publié dans 12 2018 décembre, Démocratie, Métropole | Laisser un commentaire