Aide à l’accès au loisirs : élargir les critères d’attribution

Intervention de Noëlle Corno lors du Conseil Municipal du 21 décembre 2017

Dans la droite ligne des gouvernements précédents, et après avoir une fois de plus avantagé fiscalement ceux dont les revenus sont les plus élevés, le Gouvernement actuel ampute maintenant les moyens des collectivités qui assurent encore le rôle d’amortisseur social. Dans ces conditions, il n’est pas facile de trouver de nouvelles sources de recettes, et tentant de laisser les choses en l’état en tournant la tête ailleurs.

C’est pour cela que je réitère ma demande, exposée lors du conseil municipal de septembre dernier, d’augmentation du plafond d’accès aux loisirs.

Je rappelle que l’effet de seuil du plafonnement du quotient familial provoque des injustices auxquelles il est nécessaire de remédier.

Or, face à la montée des inégalités, et devant l’incurie des politiques nationales, il ne faut pas renoncer aux principes de solidarité et pour cela, continuer à améliorer ce dispositif.

Seulement 30 % des bons émis sont utilisés. Il serait judicieux d’élargir les critères d’attribution, pour toucher un plus grand nombre de familles. Ce qui leur permettrait un accès aux loisirs avec une aide plus soutenue et une grille plus progressive.

[Articles précédents sur ce sujet :

Novembre 2016 : Bons pour l’accès aux loisirs : les raisons de leur non utilisation

Mars 2016 : Aide à l’accès aux loisirs : améliorer l’utilisation des bons]

Ce contenu a été publié dans 12 décembre 2017, Solidarité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.