Intervention d’introduction de Joseph Violain (septembre 2015)

Intervention de Joseph Violain lors du Conseil Municipal du 28 septembre 2015 (extrait du Procés Verbal du Conseil Municipal)

[ndlr : publication d’une intervention qui n’avait pas été publiée sur le blog, pour mémoire ]

Monsieur VIOLAIN fait part de son émotion de se retrouver à cette place au sein du Conseil Municipal. Il a, en effet, déjà participé à cette instance dans une toute autre position, pendant sept années, entre 2001 et 2008. Il tient à dire qu’il garde un excellent souvenir de cette période et des avancées en matière de développement durable et de démocratie participative qu’il a pu contribuer à faire émerger.

Sa place, autour de cette table, indique qu’il est dans l’Opposition, pour raison de temps changés. Il précise que le mot « Opposition » n’a pas, pour lui, beaucoup de sens et qu’il n’a pas envie d’être contre quoi que ce soit, mais, au contraire, de faire avancer, au niveau local, les changements nécessaires pour relever les défis qu’imposent les limites de la planète et les conséquences des erreurs du passé. Il lui semble donc utile de rappeler pourquoi le Groupe « Pour une alternative écologiste et citoyenne » n’est pas aux côtés
de Monsieur le Maire, en ne citant que quelques-uns de leurs points de divergence.

La Majorité défend le projet de nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes, alors que tous ceux qui se sont penchés sur le problème et l’ont étudié à fond disent qu’il est inutile et nuisible. Ce n’est pas, selon Monsieur VIOLAIN, seulement d’un aéroport dont il s’agit, mais d’un modèle de développement économique qui n’a plus d’avenir au XXIe siècle. Il demande à Monsieur le Maire quand il proposera une remise à plat de toutes les questions et une étude indépendante du réaménagement de « Nantes Atlantique ». Il estime qu’il a le pouvoir de le demander, à La Chapelle et à d’autres niveaux.
Monsieur le Maire communique beaucoup sur le développement durable, mais pour Monsieur VIOLAIN les actions engagées sont trop souvent anecdotiques et ponctuelles. Il lui demande quelles dynamiques locales, quelle mobilisation collective des Chapelains il a impulsées. L’Agenda 21, dans sa troisième version, est annoncé. Le Groupe « Pour une alternative écologiste et citoyenne » attend des changements en profondeur dans la méthode et dans les ambitions pour agir.

Monsieur le Maire est chargé de la démocratie participative à Nantes Métropole, mais Monsieur VIOLAIN indique que son Groupe n’a pas constaté d’avancée significative dans ce domaine à La Chapelle.
Prenant l’exemple de la révision du PLU métropolitain, sujet qui concerne tous les Chapelains, Monsieur VIOLAIN fait observer que Monsieur le Maire a proposé une seule réunion pour la première phase, le PADD ; avec une demi-heure par sujet. Comptabiliser le nombre de personnes qui ont participé à cette réunion ou à celle des GAC ne saurait être une réelle mesure de l’implication des citoyens chapelains dans l’élaboration de ce PLU métropolitain. Ce sujet mérite, selon lui, un travail de fond, avec des citoyens impliqués dans la durée.

Monsieur VIOLAIN ajoute que le Groupe « Pour une alternative écologiste et citoyenne » aurait d’autres sujets de divergence, mais que ce n’est pas le lieu ni le jour d’en établir un inventaire. Il a aussi des sujets de convergence dont il ne citera, de même, que deux exemples.

Monsieur le Maire soutient l’action des citoyens qui exigent l’application de la loi pour obtenir, enfin, l’accès à la servitude de marchepied sur la rive de l’Erdre. Sur ce sujet, Monsieur VIOLAIN indique qu’ils sont dans la même barque. Monsieur le Maire souhaite développer une agriculture de proximité et respectueuse de l’environnement. L’acquisition d’un corps de ferme à la Noue Verrière est un bon début, et le Groupe « Pour une alternative écologiste et citoyenne » est résolument à ses côtés dans cet objectif.

Le groupe est aussi inquiet pour certains dossiers sur lesquels il attend de la part de Monsieur le Maire une détermination sans faille. Monsieur VIOLAIN cite à titre d’exemple le développement des boucles de randonnées pédestres et équestres sur le territoire de la commune. L’opération d’aménagement foncier qui se termine est, selon lui, une occasion unique à ne pas rater. Son Groupe demande à Monsieur le Maire de faire appliquer le schéma directeur des cheminements qui a été voté par le Conseil Municipal en 2010. Il estime que sur ce dossier, l’intérêt collectif prime sur les intérêts particuliers.

Monsieur VIOLAIN demande, en conclusion, à Monsieur le Maire et aux Conseillers Municipaux de ne pas l’affubler d’une étiquette d’opposant. Il estime n’être lié, ni par les positions de la Majorité, ni par celles de la liste « La Chapelle en Action ». Il s’efforcera, au sein de cette Assemblée, d’apporter une contribution constructive sur tous les sujets visant le développement durable – le développement soutenable, précise-t-il même – pour mieux vivre ensemble et en solidarité.

Ce contenu a été publié dans 2015, Installation du conseil, septembre 2015, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.