Quelques axes forts de notre projet

Conférence de presse 3 février 2014

Lors de la conférence de presse du 3 février, Isabelle Verdon a présenté quelques axes forts de notre projet écologiste, responsable et durable porté par une équipe de 33 personnes compétentes et motivées.

Notre première priorité : garantir à tous les chapelains (sans stigmatisation de telle ou telle catégorie d’âge) un service public de qualité en veillant à mettre en œuvre l’ensemble des compétences dévolues à une commune dans le cadre d’un budget maîtrisé.

 Une alternative citoyenne :

  •  organisation d’Assises en début de mandature sur les domaines tels que la Culture et le Sport,
  • mise en place d’une structure de proposition citoyenne par la création d’un Conseil Économique et Social Communal.

 Une alternative écologique :

  • Cadre de vie : Une ZAC (Zone d’Aménagement Concerté) pour le centre ville : pour maîtriser l’organisation de l’espace pour un centre ville dynamique avec des services publics, des logements, des locaux de convivialité, des activités commerciales et tertiaires, des espaces de respiration.
  • Déplacements :
  1. adopter sans délai un plan de modération des vitesses,
  2. réaliser des aménagements de voirie pour permettre le déplacement à vélo en toute sécurité
  3. créer des parcs de stationnement de longue durée pour les vélos à proximité des arrêts de bus (ex : Noue-Verrière, Coutancière)
  •  Transition énergétique : réduire les consommations d’eau, d’électricité. Le Plan Climat de Nantes-Métropole prévoit en 2020 une réduction de la production de CO2 de 30 % par rapport au maximum estimé en 2003« , nous nous engageons à publier en ligne la consommation d’énergie de la Ville, année après année depuis 2003, équipement par équipement, et à tout mettre en oeuvre pour respecter cet objectif.

Une alternative économique :

  •  favoriser  les circuits courts, la production locale et les commerces de proximité ainsi que le développement d’une agriculture de proximité, respectueuse de l’environnement et peu consommatrice d’espace,
  • maîtriser le budget de fonctionnement pour préserver la capacité d’investissement dans des équipements durables et assurer la transition énergétique des équipements existants,
  • programmer des investissements dans le temps pour que les remboursements d’emprunts ne pénalisent pas la capacité à réaliser de nouveaux investissements durables, et de manière transparente pour les chapelains,
  • créer un site partagé propice au télétravail,
  • mettre en place une pépinière d’entreprise.

Une alternative sociale et solidaire :

  •  Améliorer concrètement la qualité de vie quotidienne des habitants en réduisant les dysfonctionnements c’est notamment prendre comme fil directeur la dimension temporelle de cette vie quotidienne.
  • Cela passe par la mise en place de dispositifs de concertation avec les habitants, les usagers des services publics, les agents municipaux, les syndicats, les acteurs économiques et associatifs
  • Cela permettra des diagnostics partagés sur une ≪ dimension temporelle≫ donnée et conduira à la mise en place d’actions concrètes en direction du public sur les moments de vie concernés : journée, soirée, nuit, les jours : semaine, mercredi, week-end, les saisons…, à expérimenter au niveau local

Exemples :

  1. Améliorer le temps des démarches administratives
  2. Rendre agréable le dimanche après-midi (moment redouté par les personnes seules) par des animations culturelles toute l’année, à des horaires adaptés
  3. Permettre aux personnes qui travaillent de pouvoir se rendre au marché au moins une fois par semaine en organisant un marché du soir
  4. Prendre en compte les temps de déplacement selon l’âge et le niveau de mobilité des personnes (temps d’attente, de repos, de passage, stationnement…) et adapter le mobilier urbain
  5. Optimiser l’usage des équipements aux différents moments de la journée, de la semaine et de l’année, valoriser les temps creux des équipements (nécessité d’un inventaire exhaustif).
  6. Identifier des besoins qui ne s’expriment pas (populations fragiles, personnes travaillant en horaires décalés etc.)
  • Vie associative : Créer un service municipal dédié à l’appui à la vie associative : Ses missions Assurer conseil et aide administrative, technique, juridique tout au long de la vie de l’association, accompagner les associations qui le souhaitent dans la mise en place de tarifs adaptés aux revenus des adhérents, développer les échanges, les synergies entre les associations, encourager l’emploi partagé, etc.
  • Culture : Une offre culturelle toute l’année, des rencontres itinérantes (un marché de la création)
  • Action sociale : la carte « Tout en Un » : des démarches simplifiées, un comité d’usagers du CCAS

 

 

Ce contenu a été publié dans Axes forts du projet. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire